Accueil

 

Le Moyen Âge

Le Moyen Âge (2)

Charlemagne

Le Moyen Âge (476-1453)

La Féodalité

Caratéristiques

La religion au XIIe siècle

Les clercs

L'Église

Les Hommes d'Église

Les Guerriers

Les Paysans

La Chevalerie

Caractéristiques

Caractéristiques (2)

La Courtoisie (2)

La Courtoisie

La littérature

La littérature (2)

Chanson de geste

Chanson de geste (2)

Chanson de Roland

Caractéristiques

Le Roman

Chrétien de Troyes

Chrétien de Troyes (2)

Caractéristiques

Romans (2)

Textes médiévaux célèbres

Romans (4)

Romans (3)

Romans (5)

Poésie

Théâtre

La Renaissance 

Le XVIIe siècle

Le XVIIIe siècle

Le XIXe siècle

Le XXe siècle


Théorie littéraire

Analyses

Blogue

Courriel

© 2000-2018 Josée Larochelle, Edwin Rossbach

Lancelot dans la charrette
Lancelot

Lancelot, le chevalier à la charrette (1179) est le troisième des cinq romans écrits par Chrétien. Il a sans doute été écrit en même temps qu’Yvain, le chevalier au lion, avec qui il partage une même chronologie. Chrétien a laissé Lancelot inachevé : c’est un continuateur qui en a écrit la fin.

Composé censément sur l’ordre de la comtesse Marie de Champagne, Le Chevalier à la charrette met en scène l’amour éminemment courtois de Lancelot, nouveau venu dans le personnel arthurien, et de la reine Guenièvre. Enlevée par Méléagant, le roi de Gorre (royaume de l’Autre-Monde), celle-ci est retrouvée et libérée par Lancelot, prêt à tous les sacrifices et à toutes les humiliations pour reconquérir sa dame, dont il obtient finalement en récompense le « don de merci ». Le personnage de Lancelot, amant courtois qui obéit sans discuter aux caprices de la reine et l’adore à l’égal de Dieu, conserve par ailleurs des traits messianiques qui font de lui « le meilleur chevalier du monde », le libérateur vers lequel se tournent les espoirs de tous les prisonniers du ténébreux royaume de Gorre.

Le Chevalier à la charrette ou de la charrette est le noyau à partir duquel va se développer le Lancelot en prose du XIIIe siècle, dont la deuxième partie reprend et aménage les données du texte de Chrétien. Son importance ultérieure est considérable, dans la mesure où il met en place le couple courtois idéal, moins « primitif » et plus exploitable, sur le plan romanesque, que celui de Tristan et Yseult.

Texte adapté de Henri MITTERAND (dir.), Dictionnaire des grandes œuvres de la littérature française, Paris, Robert (Les Usuels), 1992.



Textes :

Lancelot, le chevalier à la charrette