Accueil

 

Le Moyen Âge

Le Moyen Âge (2)

Charlemagne

Le Moyen Âge (476-1453)

La Féodalité

Caratéristiques

La religion au XIIe siècle

Les clercs

L'Église

Les Hommes d'Église

Les Guerriers

Les Paysans

La Chevalerie

Caractéristiques

Caractéristiques (2)

La Courtoisie (2)

La Courtoisie

La littérature

La littérature (2)

Chanson de geste

Chanson de geste (2)

Chanson de Roland

Caractéristiques

Le Roman

Chrétien de Troyes

Chrétien de Troyes (2)

Caractéristiques

Romans (2)

Textes médiévaux célèbres

Romans (4)

Romans (3)

Romans (5)

Poésie

Théâtre

La Renaissance 

Le XVIIe siècle

Le XVIIIe siècle

Le XIXe siècle

Le XXe siècle


Théorie littéraire

Analyses

Blogue

Courriel

© 2000-2018 Josée Larochelle, Edwin Rossbach

Le roman de Tristan et Yseult auquel on pense en premier aujourd'hui est une reconstitution moderne de l'histoire des deux amants malheureux par Joseph Bédier à partir des fragments qui nous sont parvenus d'auteurs médiévaux comme Béroul ou Thomas, racontant divers épisodes vécus par les héros.

Tristan et Yseult est un récit d'amour. Tristan, orphelin, est élevé par son oncle Marc, roi de Cornouailles. Pour lui, il délivre le pays du Morholt, géant irlandais prélevant annuellement un tribut humain. Mais il est blessé dans le combat : un fragment de l'épée empoisonnée du géant se fiche dans sa chair ; seule la sœur du géant, la mère d'Yseult la blonde, peut le guérir. C'est ainsi qu'il part pour l'Irlande. Il en reviendra avec Yseult, qui doit épouser le roi Marc. La mère d'Yseult, pour le bonheur de sa fille, a préparé une sorte de potion magique : le breuvage devait inspirer aux époux un désir impérieux et irrésistible. Cependant, Brangien, la servante d'Yseult, sert malencontreusement aux deux jeunes gens le philtre d'amour, sur la nef qui les ramène en Cornouailles : Tristan et Yseult brûlent désormais d'une passion impossible à éteindre.

Épiés par les barons de la cour du roi Marc, les amants sont accusés d'adultère. Condamné, Tristan doit s'enfuir, non sans avoir d'abord sauvé Yseult des lépreux auxquels la destinait son magnanime époux. Ils vivent alors dans les bois, comme des sauvages, leur amour interdit.

Un jour qu'ils sont surpris par le roi Marc, Tristan se rend compte de ce qu'il fait subir à Yseult parce qu'il l'aime : il la ramène au château, où elle réintègre sa place aux côtés de Marc. Tristan, quant à lui, fuit en Armorique. Il y épouse Yseult aux blanches mains, la sœur de son compagnon Kaherdin, elle ne déloge jamais de son cœur Yseult la blonde.

Blessé à mort au combat, Tristan envoie Kaherdin chercher Yseult la blonde en Cornouailles. Mais Yseult aux blanches mains a tout entendu : la jalousie lui fait mentir à son époux, et elle lui dit que le navire qui revient porte le pavillon noir (signe convenu avec Kaherdin qu'Yseult n'est pas à bord). Tristan se laisse mourir de désespoir.

Yseult la blonde, enfin arrivée au chevet de son amant mort, se laisse mourir de douleur.



Textes :

Tristan et Yseut



Tristan et Yseut boivent le philtre d'amour