Accueil

 

Le Moyen Âge

La Renaissance 

Le XVIIe siècle

Histoire et civilisation

Le XVIIe siècle (1601-1700)

Histoire et civilisation (2)

Histoire et civilisation (3)

Histoire et civilisation (4)

Histoire et civilisation (5)

Les mœurs du XVIIe siècle

L’honnête homme

L’honnête homme (2)

Le libertinage

Le libertinage (2)

Descartes et la raison

Le Jansénisme

Le Jansénisme2

Pascal et le Jansénisme

Pascal et le Jansénisme (2)

La préciosité

La préciosité (2)

La préciosité (3)

Les Salons littéraires

Les Salons littéraires (2)

Les Salons littéraires (3)

Les Salons littéraires (4)

Les Salons littéraires (5)

Les Peintres des mœurs

La Rochefoucauld

La Bruyère

Le classicisme

Caractéristiques

Le théâtre au XVIIe siècle

Le théâtre au XVIIe siècle (3)

Le théâtre au XVIIe siècle (4)

Le théâtre au XVIIe siècle (2)

La tragédie classique

Les Grands Auteurs

Les Grands Auteurs (2)

La comédie classique

Molière

Molière (2)

Molière (3)

L'art au XVIIe siècle

Georges Dumesnil de la Tour

Nicolas Poussin

Pierre-Paul Rubens

Diego Velázquez

Rembrandt

Johannes Vermeer

La science (Newton)

Le XVIIIe siècle

Le XIXe siècle

Le XXe siècle


Théorie littéraire

Analyses

Blogue

Courriel

© 2000-2018 Josée Larochelle, Edwin Rossbach
  • Deux des textes de Pascal ont marqué l’histoire de la littérature et de la pensée
    • Les Provinciales (1656-1657), lettres pamphlétaires publiées anonymement, cherchent à défendre le Jansénisme en attaquant les Jésuites
    • Les Pensées (1669), réflexions sur la religion, en réaction au rationnalisme naissant, font de la foi l’unique vérité
  • L’homme n’est qu’un roseau, le plus faible de la nature ; mais c’est un roseau pensant. Il ne faut pas que l’univers entier s’arme pour l’écraser, une vapeur, une goutte d’eau, suffit pour le tuer. Mais quand l’uni-vers l’écraserait, l’homme serait encore plus noble que ce qui le tue puisqu’il sait qu’il meurt et l’avantage que l’univers a sur lui. L’univers n’en sait rien.
    - Pascal, Les Pensées, Br. 347


Textes :

Lettres diverses (113 Ko)
La Machine d'arithmétique (35 Ko)
Les Pensées (334 Ko)
Petits écrits philosophiques et religieux (169 Ko)